Un jour, une citation: Thibault de Montalembert

Les bruits de la maison me parvenaient assourdis. Aux confins de ce désordre, enfin au calme, je m’enfonçais dans le creux lustré de la chaise, un livre sur les genoux. Thibault de Montalembert « Et le verbe se fait chair »

(Photo: Bouquinerie, Saint-Sauveur-en-Puisaye)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s