Un jour, une citation: Muriel Barbery

đŸ‡«đŸ‡· Et si la littĂ©rature, c’Ă©tait une tĂ©lĂ©vision dans laquelle on regarde pour activer ses neurones miroirs et se donner Ă  peu de frais les frissons de l’action? Et si, pire encore, la littĂ©rature, c’Ă©tait une tĂ©lĂ©vision qui nous montre tout ce qu’on rate? Muriel Barbery « L’Ă©lĂ©gance du hĂ©risson »

🇼đŸ‡č E se la letteratura fosse una televisione in cui guardiamo per attivare i neuroni specchio e concederci a buon mercato i brividi dell’azione? E se, peggio ancora, la letteratura fosse una televisione che ci mostra tutte le occasioni perdute? Muriel Barbery « L’eleganza del riccio »

(Photo: Galerie Bortier, 1000 Bruxelles)

RĂ©pondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s