Un jour, une citation: Doris Lessing

đŸ‡«đŸ‡· Il n’existe qu’une façon de lire, et elle consiste Ă  flĂąner dans les bibliothĂšques ou les libraires, Ă  prendre les livres qui vous attirent et ne lire que ceux-lĂ , Ă  les abandonner quand ils vous ennuient, Ă  sauter les passages qui traĂźnent – et Ă  ne jamais, jamais rien lire parce qu’on s’y sent obligĂ©, ou parce que c’est la mode. Rappelez-vous qu’un livre qui vous ennuie Ă  vingt ou trente ans, vous ouvrira ses portes quand vous en aurez quarante ou cinquante – et vice versa. Ne lisez pas un livre quand ce n’est pas le bon moment. Doris Lessing  » Le carnet d’or » – prĂ©face

🇼đŸ‡č C’ù solo un modo per leggere, che Ăš quello di girare per biblioteche e librerie, raccogliendo i libri che vi attraggono e leggendo solo quelli. Lasciandoli da parte quando vi annoiano, saltando le parti che trascinano e mai, mai leggere nulla perchĂ© vi sentite in dovere, o perchĂ© Ăš parte di una tendenza o di un movimento. Ricordate che il libro che vi annoia quando avete venti o trent’anni aprirĂ  le sue porte per voi quando ne avrete quaranta o cinquanta e viceversa. Non leggete un libro al di fuori del suo momento giusto per voi. Doris Lessing « Il taccuino d’oro »

(Photo: Boekhandel De Slegte, Louvain)

Une réflexion sur “Un jour, une citation: Doris Lessing

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s