Un jour, une citation: Régis Jauffret

À chaque fois qu’un nouveau lecteur s’empare d’un roman, il le récrit, il en fait un remake, il le met en scène tel qu’il ne l’a encore jamais été. « Le Père Goriot » a des centaines de millions de têtes différentes, « Madame Bovary » autant de voix, et si vous lisez demain la « Recherche du Temps perdu » vous entendrez une « Sonate de Vinteuil » dont vous inventerez chaque note. Vous l’entendrez tout aussi distinctement que ce « Swann » qui sous votre crâne l’entendra aussi pour la première fois. Car le « Swann » que vous aurez forgé n’aura jamais existé avant que vous ne le fassiez apparaître. Imaginez la foule des « Swann » recréés  par les lecteurs de la « Recherche » depuis que Proust l’a tiré du néant. Une foule immense comme la population d’une mégalopole… Régis Jauffret « La Chronique – Marianne Magazine » 23 Mars 2018

(Photo: Bouquinerie, Saint-Gilles)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s