Un jour, une citation: Éric Genetet

On écrit à un moment de sa vie et le texte ressemble à ce que l’on est, à ce que l’on a compris ou pas de son propre parcours. C’est le même mécanisme pour le lecteur, il reçoit le livre comme un miroir, parfois il a envie de se fondre dedans ». Eric Genetet « Et n’attendre personne » Éditions Héloïse d’Ormesson, p.141

(Photo : Bouquinerie Thomas, Bruxelles)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s