Un jour, une citation: Jean d’Ormesson

La littérature pourtant n’est pas faite d’abord d’histoires, quelques belles ou séduisantes qu’elles puissent être, ni de passions, ni d’expérience: elle est faite d’abord de mots. La littérature n’est pas un message. Elle n’est pas non plus une plaisanterie, une gaudriole, un divertissement. Il y a quelque chose de presque indéfinissable, quelque chose d’obscur et de lumineux, qui règne sur la littérature: ce quelque chose est le style. S’il fallait résumer en deux mots l’image que nous nous faisons de la littérature, nous dirions: le plaisir et le style. Ils ne cessent de se mêler et de s’entrecroiser. Le plaisir: les histoires, l’intrigue, les personnages, la surprise et la gaieté, l’intelligence et la hauteur, le souvenir et l’espérance. Tout cela n’est rien et ne peut rien être sans le dieu mystérieux qui règne sur les mots et qui donne son statut à la littérature: le style. Jean d’Ormesson « Une autre histoire de la littérature francaise » (tome 2)

(Photo: Librairie Nijinski, Bruxelles)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s