Un jour, une citation: Umberto Eco

Et puis il y a le plaisir et même la volupté que procurent les livres: les toucher, les sentir, les feuilleter, les annoter en marge, corner les pages, plus tard les retrouver, relire ses annotations, tout cela est irremplaçable. Umberto Eco

(Photo: Vieille Bourse , Lille)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s