Un jour, une citation: Charles Baudelaire

đŸ‡«đŸ‡· Mon berceau s’adossait Ă  la bibliothĂšque,

Babel sombre, oĂč roman, science, fabliau,

Tout, la cendre latine et la poussiĂšre grecque,

Se mĂȘlaient. J’étais haut comme un in-folio. Charles Baudelaire « Les Fleurs du mal Â» « La voix »

🇼đŸ‡č La mia culla s’adossava alla biblioteca, babele oscura, dove romanzi, scienze, novelle, tutto, la cenere latine e la polvere greca, si mescolavano. Ero alto quanto un in-folio. Charles Baudelaire « I fiori del male Â» « La voce »

(Photo : Bouquinerie, Namur)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s