Un jour, une citation: Maxence Fermine

Je passais mon temps à lire des récits de voyage et des romans d’aventures. Grâce à la bibliothèque de mon père, je découvris qu’on pouvait voyager à travers le monde sans jamais bouger de chez soi. Je me croyais astre parmi les astres, voguant dans l’immensité de l’imaginaire. Maxence Fermine « Le tombeau d’étoiles »

(Photo: Vieille Bourse, Lille)

Une réflexion sur “Un jour, une citation: Maxence Fermine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s