Un jour, une citation: Jorge Luis Borges

🇫🇷 On ne peut pas écrire un livre. Je déclare

Que pour qu’un livre soit, il y faut les levants,

Les nuits, le choc des fers, les plaines et les vents,

Les si̬cles Рet la mer qui joint et qui s̩pare.

Jorge Luis Borges « Arioste et les Arabes Â»

🇮🇹 Nessuno può scrivere un libro. Un libro

perché esista davvero, è necessaria

l’aurora col tramonto, secoli, armi,

e il vasto mare che unisce e divide.

Jorge Luis Borges « Ariosto e gli Arabi Â»

(Photo: Bouquinerie, Lille)

Une réflexion sur “Un jour, une citation: Jorge Luis Borges

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s