Un jour, une citation: Tatiana de Rosnay

Alors pourquoi continuait-elle à écrire? Parce qu’elle n’avait pas le choix, parce que les mots constituaient un rempart, une protection. Elle écrivait pour faire entendre sa voix, même frêle, assourdie; elle écrivait pour laisser une trace, même si elle ignorait qui la recueillerait. Elle écrirait. Tatiana de Rosnay « Les fleurs de l’ombre » RobertLaffont/ Héloïse d’Ormesson, p.156

(Photo: Bouquinerie, Bruxelles)

2 réflexions sur “Un jour, une citation: Tatiana de Rosnay

Répondre à Matatoune Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s