Un jour, une citation: Annie Dillard

À eux deux, ils lisaient trois cents livres par an. Lui, lisait pour apprendre des choses; elle, pour éprouver des émotions. Annie Dillard « L’amour des Maytree »

(Photo: Galerie Bortier, Bruxelles)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s