Un jour, une citation: Dominique Van Cotthem

Les mots de tous les jours, ordonnés de cette façon, fabriquaient des phrases d’une beauté si troublante qu’elles les relisait plusieurs fois, elle s’en imprégnait comme on s’asperge de parfum afin qu’il nous accompagne toute la journée en nous magnifiant. Dominique Van Cotthem « Le sang d’une autre » Pocket, p. 94

(Photo: Pêle-mêle, Ixelles)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s