Un jour, une citation: Jérôme Ferrari

Le roman ne va pas de l’universel à la singularité, il commence avec la singularité. […] Le point de départ c’est toujours une situation humaine singulière. « Les mondes possibles de Jérôme Ferrari » – Entretiens sur l’écriture avec Pascaline David, Actes Sud, p.31

(Photo: Bouquinerie, Bruxelles)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s