Un jour, une citation: Philippe Lançon

🇫🇷 J’ai toujours aimé les petites librairies où les vieux livres envahissent tout, jusqu’à sembler prendre la place de l’air. Ce sont des cabanes au fond des villes, au fond des bois. J’ai l’impression que rien de mal ne pourra y arriver : un labyrinthe sans angoisse ni menace. Philippe Lançon « Le lambeau » Gallimard

🇮🇹 Mi sono sempre piaciute le piccole librerie invase da vecchi volumi che sembrano rubare il posto all’aria. Sono capanne in fondo alle città, in fondo ai boschi, mi danno la sensazione che niente di male potrà mai succedervi: labirinti senza angoscia né minaccia. Philippe Lançon « La traversata » Edizioni e/o

(Photo: Bouquinerie, Bruxelles)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s