Un jour, une citation: Sibylle Lewitscharoff

Derrière des rideaux tirés, à la lumière d’une lampe, il fait bon lire. Sur une chaise longue à la plage, avec le murmure des vagues qui frappent le rivage, il fait bon lire. Au lit, il fait bon lire, jusqu’à ce que la main emportée par le sommeil fléchisse et que le livre lui échappe. Sibylle Lewitscharoff in « Pourquoi lire » Premier Parallèle, p.119

(Photo: Cook and Book, Bruxelles)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s