Un jour, une citation: Andrea Marcolongo

🇫🇷 En grec ancien, le verbe λέγω (legô), qui évoque immédiatement le latin legere, signifiait aussi bien « cueillir » – des coquelicots dans un pré, des cerises sur un arbre -, que « choisir » – dans la bibliothèque sur la pointe des pieds, la main tendue vers l’étagère -, que « raconter », « dire » – et c’est pour cette raison qu’il est employé au présent en alternance avec le verbe plus complexe φημί, (phēmí), qui désigne exclusivement l’acte de parler. Andrea Marcolongo « Étymologies pour survivre au chaos » Éditions Les belles lettres , p.67

🇮🇹 In greco antico, il verbo λέγω (légo), che rimanda direttamente al latino legere, significava sia «raccogliere», i papaveri in un prato, le ciliegie da un albero, sia «scegliere» – come in biblioteca, sulle punte dei piedi e la mano tesa verso lo scaffale –, sia «raccontare», «dire» – e per questa ragione, al presente, è spesso alternato al più complesso verbo φημί (phemí), che indica esclusivamente l’atto del parlare. Andrea Marcolongo « Alla fonte delle parole » Mondadori

(Photo: Bouquinerie, Anvers)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s