Het Ivoren Aapje – Bruxelles

À deux pas de Sainte-Catherine, sur une petite place; une église (église du Béguinage), quelques restaurants (La guinguette en ville, La Brasserie du Gourmet…) et une jolie bouquinerie, Het Ivoren Aapje… Des milliers de livres en néerlandais, mais également en français, en anglais… et un chien « photogénique » reposant dans un fauteuil. Un endroit chaleureux au parfum d’antan…

Het Ivoren Aapje,

Begijnhofplein/Place du Béguinage, 4

1000 Bruxelles

Exposition « Once upon a Time » au Musée du Cinquantenaire de Bruxelles 

Depuis le 17 mai, le musée du Cinquantenaire (Musées royaux d’Art et d’Histoire) expose sa collection de montres anciennes émaillées. 175 montres, datant de 1650 à 1850, présentées en 5 salles, groupées par thème: les voyages, l’influence de l’Orient, la symbolique amoureuse…. De merveilleuses miniatures, un voyage dans le temps…

Special guest de l’exposition, Isabelle de Borchgrave, une artiste belge. Elle expose des robes en papier. Ces robes sont des répliques de tenues anciennes et font partie d’une collection appelée « Papiers à la mode »qui raconte 300 ans d’histoire de la mode. 

Musée du Cinquantenaire

10, Parc du Cinquantenaire 

1000 Bruxelles

17.05.2017-17.09.2017

Le Château Coloma et sa roseraie (Sint -Pieters – Leeuw)

Le château Coloma est un château de style renaissance, datant du XVIème siècle.  Il porte le nom d’un chambellan de l’impératrice Marie-Thérèse d’Autriche (1717-1780), Charles Vital Alexandre de Coloma (1718-1758). Il en devint le propriétaire après son mariage, en 1745, avec Eugénie Roose van der Gracht, petite-fille de Jean-Charles Roose qui avait acheté la seigneurie de Leeuw-Saint-Pierre en 1687.

La roseraie et le parc s’étendent sur 15 hectares et rassemble 3000 variétés de roses provenant des quatre coins du monde. On peut y admirer près de 300000 roses. 

Un ensemble magnifique aux parfums enchanteurs. Je ne peux que vous conseiller d’aller visiter ce petit bijou coloré et chatoyant!

Le jardin des Roses du Château Coloma est ouvert du 15 mai au 31 octobre, tous les jours de la semaine de 10 à 20 heures, sauf le lundi.

L’entrée est gratuite.

Kasteel Coloma – Rozentuin Coloma

Joseph Depauwstraat 25, 

1600 Sint-Pieters-Leeuw

Rétrospective Rik Wouters au Musées Royaux des Beaux-Arts de Bruxelles

Jusqu’au 2 juillet 2017, les Musées Royaux des Beaux-arts de Bruxelles proposent une rétrospective du peintre et sculpteur Rik Wouters.

Maître de l’art moderne, figure de proue du fauvisme, Rik Wouters est un artiste belge, né à Malines le 21 août 1882, et mort à Amsterdam le 11 juillet 1916. Son œuvre sera qualifiée de « fauvisme brabançon ».

Il vécut à Watermael-Boisfort avec sa femme Nel Deurinckx, une modèle qui fut sa muse. Ils habiteront rue de la Sapinière en bordure de forêt de Soignes. 

Ses œuvres sont un ensemble coloré, gai aux tonalités chatoyantes. Fasciné par James Ensor et Paul Cézanne, il représentera souvent sa femme dans ses tableaux, ainsi que le lieu où il habitait. 

Une belle rétrospective!

Rik Wouters

Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique – Koninklijke Musea voir Schone Kunsten van België

3, rue de la Régence

1000 Bruxelles

#expowouters

10/03/2017 – 02/07/2017

Bruxelles ma belle

Aujourd’hui, je vous emmène dans la rue où naquit Audrey Hepburn: la rue Keyenveld ( Keienveldstraat) à Ixelles.  Une jolie petite rue avec un piétonnier.

Originairement, elle s’appelait Kar(r)eveldstraat ou rue du Champ de Cailloux. On en retrouve la trace  sur le Plan van Brussel, Hoofdstadt van Brabant, de 1729. Elle prendra son nom actuel au milieu du dix-neuvième siècle.


La maison natale d’Audrey Hepburn se trouve au numéro  48. Elle y naquit le 4 mai 1929. Elle habita ensuite à Linkebeek.


On y trouve également une librairie abandonnée ….

La maison natale de l’architecte français Auguste Perret, né le 12 février 1874. Il fut l’un des premiers techniciens spécialistes du béton armé. 

Quelques jolies façades 

Et en regardant dans une des rues transversales on peut apercevoir ce qu’il reste de l’œuvre de Denis Meyers sur les murs de l’ancien siège de Solvay.