Un jour, une citation: Ernest Hemingway

🇫🇷 La prose, c’est de l’architecture, pas de la décoration d’intérieur, et la période baroque est révolue. Ernest Hemingway « Mort dans l’après-midi »

🇮🇹 La prosa è architettura, non decorazione di interni, e il Barocco è finito. Ernest Hemingway « Morte nel pomeriggio  »

🇺🇸 Prose is architecture, not interior decoration and the baroque is over. Ernest Hemingway « Death in the Afternoon »

(Photo: Bouquinerie, Antwerpen-Anvers)

Un jour, une citation: Tatiana de Rosnay

Je le sais désormais, en tant que lecteur, il faut faire confiance à l’auteur, au poète. Ils savent comment s’y prendre pour nous extirper de notre vie ordinaire et nous envoyer tanguer dans un autre monde dont nous n’avions même pas soupçonné l’existence. Tatiana de Rosnay « Rose » p.172-173

(Photo: Librairie Peinture Fraîche, rue du Tabellion, 10, 1050 Bruxelles (Ixelles))

Un jour, une citation: Fiodor Dostoievski

🇫🇷 Envoyez-moi des livres, des livres, beaucoup de livres pour que mon âme ne meure pas. Fiodor Dostoievski dans une lettre, cité par Federico Garcia Lorca dans son discours prononcé lors de l’inauguration de la bibliothèque publique de Fuente de Vaqueros.

🇮🇹 Mandatemi libri, molti libri, perché la mia anima non muoia! F. Dostoevskij citato da Federico Garcia Lorca nel Discorso al Paese di Fuente Vaqueros.

(Photo: De Groene Waterman, Wolstraat 7, 2000 Antwerpen)

Un jour, une citation: Tatiana de Rosna

🇫🇷 Expliquer ce que j’éprouvais en lisant me paraît difficile, mais je vais m’y efforcer. Vous, grand lecteur, devriez me comprendre. C’était comme si je me trouvais en un lieu où nul ne pouvait me troubler, m’atteindre. Je devenais insensible, aux bruits autour de moi… Tatiana de Rosnay « Rose » Éditions Héloïse d’Ormesson, p.163

🇬🇧 It is not easy to explain how I felt while I read, but I will try. No doubt you, as a reader, will understand. It appeared I found myself in a place where no one could bother me, where no one could reach me. I grew impervious to all the noises around me. Tatiana de Rosnay « The House I Loved »

(Photo: Boekarest, Monseigneur Ladeuzeplein, 12, 3000- Leuven – Louvain)