Un jour, une citation: Christian Bobin

Le visage du lecteur est plus nu que l’air et son corps est souple, délivré de l’étroitesse d’agir. Allongé, bras et jambes négligemment appuyés sur plusieurs continents, il compte les étoiles dans le blanc orageux de la page. Plus il s’approche de son rêve, plus le silence gagne sur lui. Cérémonie du simple, exercice de la patience. Lire est un chemin, parmi tant d’autres. Croître en clarté, voilà le but. Christian Bobin « L’enchantemant simple et autres textes »

(Photo: San Francisco Book Co, rue Monsieur le Prince, 17, 75006 Paris)

Un jour, une citation: Leïla Slimani

On peut parfois ressentir l’absurdité des choses, ne pas réussir à trouver un sens au passage du temps, sentir l’absence de lien entre les événements.La lecture permet alors de poser une autre lumière et de sublimer certaines émotions. On arrive à mettre des mots sur ce que l’on vit et on se retrouve moins isolé. Leïla Slimani dans le « Journal du Dimanche »- 29 juillet 2018.

(Photo: Librairie Nijinski, Chaussée d’Ixelles, 315, 1050 Bruxelles)

Un jour, une citation: François de La Rochefoucauld

J’aime la lecture en général; celle où il se trouve quelque chose qui peut façonner l’esprit et fortifier l’âme est celle que j’aime le plus. Surtout j’ai une extrême satisfaction à lire avec une personne d’esprit; car, de cette sorte, on réfléchit à tout moment sur ce qu’on lit; et des réflexions que l’on fait, il se forme une conversation la plus agréable du monde et la plus utile. François de la Rochefoucauld « Réflexions ou sentences et maximes morales »

(Photo: The Abbey Bookshop, rue de la Parcheminerie, 29, 75005 Paris)

Un jour, une citation: Simone de Beauvoir

🇫🇷 … la lecture était non seulement mon divertissement favori, mais la clé qui m’ouvrait le monde. Elle m’annoncait mon avenir: m’identifait à des héroïnes de roman, je pressentais à travers elles mon destin. Simone de Beauvoir « Tout compte fait »

🇮🇹 … la lettura era non soltanto il mio divertimento favorito, ma la chiave che mi apriva il mondo. Mi annunciava il mio avvenire: identificandomi alle eroine dei romanzi, presentivo attraverso di loro il mio destino. Simone de Beauvoir « A conti fatti »

(Photo: Librairie Tropismes, Galeries Royales Saint-Hubert, Galerie des Princes, 11, 1000 Bruxelles)