Un jour, une citation: Sophie Fontanel

Et je compris comment l’on sait un jour, qu’on a fini un livre. Ce n’est pas le mot « fin », que l’on met tout au bout, ce n’est pas un point jeté après un mot. C’est le prodige d’avoir laissé naître en soi des milliers de phrases comme celle-là, qui tiennent toutes seules un jour au milieu du temps. Sophie Fontanel « Nobelle », Robert Laffont, p.220

(Photo: Bouquinerie, Louvain-la-Neuve)

Un jour, une citation: Siri Hustvedt

… je demandais un livre et, sous la lumière silencieuse venue des hautes fenêtres se déverser sur moi, je lisais pendant des heures et il me semblait que j’étais devenue une créature purement potentielle, un corps transformé en un espace enchanté infiniment expansible, et tant que je restais là, à lire au son assourdi des pages tournées, des toux, reniflements et bruits de pas résonnants dans l’immense salle, et, plus rarement, d’un juron échappé dans un murmure, je trouvais refuge dans les cadences d’un esprit, quel qu’il fût, que j’empruntais provisoirement, immergée dans des phrases que je n’aurais pu avoir écrites ni imaginées et, même quand le texte était abstrus ou noueux ou hors de ma portée, et ceux-là étaient fort nombreux, je persévérais, prenais des notes, comprenant que ma mission nécessiterait des années, et non des mois. Si je pouvais me remplir la tête de la sagesse et de l’art des âges, je finirais, avec le temps, par m’augmenter moi-même, volume après volume, jusqu’à devenir cette géante que je voulais être. […] Dans la bibliothèque, j’avais des ailes. Siri Hustvedt « Souvenirs de l’avenir » Actes Sud, p.14-15.

(Photo: Bouquinerie, Louvain-la-Neuve)

Un jour, une citation: Carlos Ruiz Zafón

🇫🇷 Un jour, j’ai entendu un habitué de la librairie de mon père dire que rien ne marque autant un lecteur que le premier livre qui s’ouvre un chemin jusqu’à son coeur. Ces premières images, l’écho de ces premiers mots que nous croyons avoir laissé derrière nous, nous accompagnent toute notre vie et sculptent dans notre mémoire un palais auquel, tôt ou tard – et peu importe le nombre de livres que nous lisons, combien d’univers nous découvrons – nous reviendrons un jour. Carlos Ruiz Zafón « L’ombre du vent »

🇮🇹 Un giorno sentii dire a un cliente della libreria che poche cose impressionano un lettore quanto il primo libro capace di toccargli il cuore. L’eco di parole che crediamo dimenticate ci accompagna per tutta la vita ed erige nella nostra memoria un palazzo al quale – non importa quanti altri libri leggeremo, quante cose apprenderemo o dimenticheremo – prima o poi faremo ritorno. Carlos Ruiz Zafón « L’ombra del vento »

(Photo: Libreria La Bussola, Torino)

Un jour, une citation: Toni Morrison

🇫🇷 S’il y a un livre que tu veux vraiment lire, mais qui n’a pas encore été écrit, alors tu dois l’écrire. Toni Morrison

🇮🇹 Se c’è un libro che vuoi leggere, ma non è stato ancora scritto, allora devi scriverlo ». Toni Morrison

🇺🇸 If there’s a book that you want to read, but it hasn’t been written yet, then you must write it. Toni Morrison

(Prix Nobel de littérature en 1993)

Un jour, une citation: Gustave Flaubert

🇫🇷 Il faut que les phrases s’agitent dans un livre comme les feuilles dans une forêt, toutes dissemblables en leur ressemblance. Gustave Flaubert « Lettres à sa maîtresse » Tome III, lettre du vendredi 7 avril 1854, La Part Commune, p. 416

🇮🇹 Bisogna che le frasi si agitino in un libro come le foglie in una foresta, tutte dissimili nella loro somiglianza. Gustave Flaubert « Lettera a Louise Colet » lettera del 7 aprile 1854.

(Photo: Galerie Bortier, 1000 Bruxelles)