Un jour, une citation: Gustave Flaubert

🇫🇷 Il faut que les phrases s’agitent dans un livre comme les feuilles dans une forêt, toutes dissemblables en leur ressemblance. Gustave Flaubert « Lettres à sa maîtresse » Tome III, lettre du vendredi 7 avril 1854, La Part Commune, p. 416

🇮🇹 Bisogna che le frasi si agitino in un libro come le foglie in una foresta, tutte dissimili nella loro somiglianza. Gustave Flaubert « Lettera a Louise Colet » lettera del 7 aprile 1854.

(Photo: Galerie Bortier, 1000 Bruxelles)

Un jour, une citation: Marguerite Yourcenar

🇫🇷 Un livre peut dormir cinquante ans, ou deux mille ans, dans un coin de bibliothèque, et tout à coup je l’ouvre, et j’y découvre des merveilles ou des abîmes, une ligne dont il me semble qu’elle n’a été écrite que pour moi… Marguerite Yourcenar « Les yeux ouverts »

🇮🇹 Un libro può dormire per cinquant’anni, o duemila anni, nell’angolo più recondito di una biblioteca, e all’improvviso lo apro, vi scopro meraviglie o abissi, una riga che mi pare sia stata scritta solo per me… Marguerite Yourcenar « Ad occhi aperti  »

(Photo: Le Millefeuille – Café littéraire, rue Léon Cuissez, 38a, 1060 Bruxelles)

Un jour, une citation: Pascal Quignard

🇫🇷 Le livre est un morceau de silence dans les mains du lecteur. Celui qui écrit se tait. Celui qui lit ne rompt pas le silence. Pascal Quignard « Petits traités »

🇮🇹 Il libro è un lembo di silenzio nelle mani del lettore. Chi scrive tace. Chi legge non rompe il silenzio » Pascal Quignard « Piccoli trattati »

(Photo: Librairie La Petite Égypte, rue des Petits Carreaux, 35, 75002 Paris)

Un jour, une citation: Umberto Eco

🇫🇷 Le bien, pour un livre, c’est d’être lu. Un livre est fait de signes qui parlent d’autres signes, lesquels à leur tour parlent des choses. Sans un œil qui le lit, un livre est porteur de signes qui ne produisent pas de concepts, et donc il est muet. Umberto Eco « Le nom de la rose »

🇮🇹 Il bene di un libro sta nell’essere letto. Un libro è fatto di segni che parlano di altri segni, i quali a loro volta parlano delle cose. Senza un occhio che lo legga, un libro reca segni che non producono concetti, e quindi è muto. Umberto Eco « Il nome della rosa »

(Photo: Galerie Vivienne, Paris)

Un jour, une citation: Jorge Luis Borges

🇫🇷 Un livre est une chose parmi les choses, un volume parmi les volumes qui peuplent l’univers indifféremment, jusqu’à ce qu’il trouve son lecteur, l’homme destiné à recevoir ses symboles. C’est alors que survient cette émotion singulière que l’on nomme beauté, ce beau mystère, que ne peuvent déchiffrer ni la psychologie, ni la rhétorique. « La rose est sans pourquoi » a dit Angelus Silesius… Jorge Luis Borges « Le livre des préfaces » suivi de « Essai autobiographique »

🇮🇹 Un libro è una cosa dentro le cose, un volume perso nei volumi che popolano l’indifferente universo, fino a che si imbatte nel suo lettore, nell’uomo destinato ai suoi simboli. Accade allora, la singolare emozione chiamata bellezza, questo stupendo mistero che non viene decifrato né dalla psicologia né dalla retorica. “La rosa è senza perché”, disse Angelus Silesius… Jorge Luis Borges « Prologhi »

(Photo: Librairie Nijinski, Ixelles)

Un jour, une citation: Edward Bunker

🇫🇷 … chaque nouveau livre était un prisme qui venait réfléchir la variété infinie des vérités de l’expérience. Certains agissaient comme des télescopes; d’autres comme des microscopes Edward Bunker « La bête contre les murs »

🇮🇹 … ciascun libro era un prisma che rifrangeva le verità infinitamente variegate dell’esperienza. Alcuni erano telescopi, altri microscopi. Edward Bunker « Animal Factory »

(Photo: Bouquinerie, Ixelles)