Un jour, une citation: Patrick Modiano

Il n’avait écrit ce livre que dans l’espoir qu’elle lui fasse signe. Écrire un livre, c’était aussi, pour lui, lancer des appels de phares ou des signaux de morse à l’intention de certaines personnes dont il ignorait ce qu’elles étaient devenues. Patrick Modiano « Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier »

(Photo: Libreria Achille, Piazza Vecchia, 4, 34121 Trieste, Italie)

Un jour, une citation: Jean-Claude Vantroyen

Un bon livre n’est jamais terminé. La dernière phrase lue, il continue à vivre en nous, on le médite, on le rêve, on le prolonge. Ses personnages poursuivent leur destin dans notre esprit: on les imagine, on les réécoute, ils sont devenus nos amis. Il est donc malaisé, dès le mot fin d’un bouquin, d’entamer le premier chapitre d’un autre. Comme si l’eau du premier ne nous avait pas encore désaltérés de toutes ses richesses. Jean-Claude Vantroyen dans « Le Soir » 15.09.2018

(Photo: Libreria Acqua Alta, Calle lunga Santa Maria Formosa, 5176, 30122 Venise)