Un jour, une citation : Pétrarque

🇫🇷 J’ai des amis dont la société est délicieuse pour moi. Mes livres ce sont  des gens de tous les pays et de tous les siècles: distingués à la  guerre, dans la robe et dans les lettres; aisés à vivre, toujours à mes ordres; je les fais venir quand je veux, et je les renvoie de  même; ils n’ont jamais d’humeur et répondent à toutes mes questions. Pétrarque

🇮🇹 Ho degli amici (i libri) la cui società è per me deliziosissima, sono uomini di tutti i paesi e di tutti i secoli, distinti in guerra, in pace e nelle lettere, facili a mantenersi, pronti sempre ai miei cenni, li chiamo e li congedo quando più mi aggrada… Non vanno mai soggetti ad alcun capriccio ma rispondono alle mie domande. Petrarca

(Photo: Librairie Nijinski, Chaussée d’Ixelles, 315, 1060 Bruxelles)

Un jour, une citation: Erri de Luca

🇫🇷 Je lis des vieux livres parce que les pages tournées de nombreuses fois et marquées par les doigts ont plus de poids pour les yeux, parce que chaque exemplaire d’un livre peut appartenir à plusieurs vies. Les livres devraient rester sans surveillance dans les endroits publics pour se déplacer avec les passants … Erri De Luca « Trois chevaux »

🇮🇹 Leggo gli usati perché le pagine molto sfogliate e unte dalle dita pesano di più negli occhi, perché ogni copia di un libro può appartenere a molte vite e i libri dovrebbero stare incustoditi nei posti pubblici e spostarsi insieme ai passanti…. Erri De Luca « Tre cavalli  »

(Photo: Bouquiniste, Paris)

Un jour, une citation: Katarina Bivald

Les livres sont fantastiques et prennent sans doute toute leur valeur dans un chalet au fond de la forêt, mais quel plaisir y a-t-il à lire un livre merveilleux, si on ne peut pas le signaler à d’autres personnes, en parler et le crier à tout bout de champ? Katarina Bivald « La bibliothèque des coeurs cabossés »

(Photo: Librairie Jousseaume, Galerie Vivienne, 45-46-47,75002 Paris)

Un jour, une citation: Dominique Paravel

Elle ne vit qu’avec les livres, dans les livres, ouvrir le fruit, briser l’amande secrète de la connaissance… Quelque chose est caché dans les livres, un point minuscule qui contient l’immensité du monde, et je le découvrirai. Dominique Paravel « Nouvelles vénitiennes  »

Extrait d’une nouvelle sur Elena Cornaro Piscopia première femme à obtenir un doctorat en philosophie à l’Université de Padoue (première femme au monde à obtenir un titre universitaire)

(Photo: Librairie Jousseaume, Galerie Vivienne, 45-46-47, 75002 Paris)